Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des résidents du foyer ADEF de Goussainville dans le Val-d'Oise

13e législature

Question écrite n° 13433 de Mme Alima Boumediene-Thiery (Paris - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 13/05/2010 - page 1197

Mme Alima Boumediene-Thiery attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé du logement et de l'urbanisme sur la situation des résidents du foyer ADEF (Association pour le développement des foyers) de Goussainville. Les 275 résidents de ce foyer de travailleurs vivent depuis de nombreuses années dans un immeuble insalubre construit dans les années 1970. Les appartements d'une vingtaine de m² ainsi que les parties communes sont aujourd'hui totalement délabrés : problèmes d'électricité, infiltrations d'eau, absence de chauffage…. Depuis 2005, les résidents ont décidé de ne plus verser leurs loyers directement au bailleur mais sur un compte bloqué, pour signifier leur colère face à l'absence d'entretien des locaux par l'ADEF qui s'était pourtant engagée à nettoyer et entretenir les parties privatives et communes. Le bailleur social a alors décidé d'entamer une procédure judiciaire à l'encontre des résidents, procédure qui a abouti à la saisie d'une partie des fond bloqués par les résidents. Aujourd'hui, 18 d‘entre eux sont menacés d'expulsion. Ce bâtiment insalubre devrait être détruit en 2013 mais aucune solution de relogement n'a été proposée aux résidents à ce jour. Elle lui demande quelles sont les mesures qu'il compte prendre pour remédier à cette situation. De plus, elle s'interroge sur l'état des autres foyers gérés par l'ADEF qui héberge au total 9 000 personnes en Ile-de-France.

Transmise au Secrétariat d'État chargé du logement



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.