Allez au contenu, Allez à la navigation

Moyens budgétaires de la Fédération française pour le don de sang bénévole

13e législature

Question écrite n° 13777 de M. Rachel Mazuir (Ain - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 10/06/2010 - page 1445

M. Rachel Mazuir interroge Mme la ministre de la santé et des sports sur les difficultés financières rencontrées par les unions départementales fédérées des associations pour le don de sang bénévole qui vivent de subventions de collectivités territoriales et de cotisations des diverses amicales des donneurs de sang qu'elles fédèrent.
Ces recettes peinent à couvrir leurs frais de fonctionnement et les cotisations qu'elles doivent elles-mêmes honorer auprès du comité régional et de la fédération française qui compte 2 750 amicales soit 750 000 membres.
Ce sont pourtant les unions départementales et les amicales qui sensibilisent quotidiennement la population sur les bienfaits du don du sang. Leur rôle est indéniable et mérite d'être souligné à l'heure où les stocks de sang s'amenuisent.
Par conséquent, il souhaite savoir si le Gouvernement entend allouer une aide financière à la fédération française qui contribue ainsi à une mission générale de santé publique. Sans ce soutien financier, l'avenir des structures des donneurs de sang bénévoles est incertain.

Transmise au Secrétariat d'État chargé de la santé



Réponse du Secrétariat d'État chargé de la santé

publiée dans le JO Sénat du 10/02/2011 - page 348

L'État n'attribue pas de subvention directe à la Fédération française pour le don de sang bénévole (FFDSB). Celle-ci reçoit en revanche des subventions des collectivités territoriales ou de l'Établissement français du sang. Les cotisations des amicales de donneurs de sang s'ajoutent à ces allocations des pouvoirs publics. La reconnaissance des donneurs de sang passe par la considération et le soutien du ministère chargé de la santé à l'action des associations qui les représentent. Ce soutien se concrétise par des subventions indirectes et, sur le plan politique, par la prise en compte de leurs demandes et de leurs avis sur les questions touchant au don de sang. Ainsi, la Fédération française pour le don de sang bénévole est un interlocuteur incontournable du ministère chargé de la santé et de ses établissements publics dans le domaine du don de sang.