Allez au contenu, Allez à la navigation

Reconnaissance de l'autisme comme grande cause nationale en 2011

13e législature

Question écrite n° 14153 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 01/07/2010 - page 1680

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur la prise en charge de l'autisme en France. Selon l'Organisation mondiale de la santé, entre 300 000 et 500 000 personnes, enfants et adultes, seraient atteintes dans notre pays de troubles envahissants du développement, dont l'autisme. En France, l'autisme serait encore mal repéré par les médecins. Pour les associations, cette méconnaissance empêche souvent une prise en charge précoce. La prise en charge en milieu spécialisé couvre à peine 10 % des besoins avec un accompagnement inadapté. La France, qui a pris beaucoup de retard, devrait prendre exemple sur les pays voisins, où des diagnostics précoces et une prise en charge pluridisciplinaire, financée par les gouvernements, permettent aux enfants autistes de bénéficier d'une vie meilleure. En conséquence, elle lui demande de reconnaître l'autisme comme grande cause nationale en 2011 afin de mieux reconnaître cette maladie et innover en matière de droit et de prise en charge.



Réponse du Ministère de la santé et des sports

publiée dans le JO Sénat du 07/10/2010 - page 2632

Il appartient au Premier ministre de définir le thème qu'il souhaite promouvoir au titre de « grande cause nationale 2011 » ou de « campagne d'intérêt général ». Un communiqué de presse, à paraître à l'automne, permettra aux organismes à but non lucratif oeuvrant dans le domaine choisi et désirant organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique d'adresser leur demande d'agrément à la direction du développement des médias.