Allez au contenu, Allez à la navigation

Revalorisation de l'allocation aux adultes handicapés

13e législature

Question écrite n° 14565 de Mme Michèle San Vicente-Baudrin (Pas-de-Calais - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 22/07/2010 - page 1905

Mme Michèle San Vicente-Baudrin attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur les récentes annonces du Gouvernement selon lesquelles l'allocation aux adultes handicapés (AAH) sera augmentée de 25 % en six ans au lieu de cinq, contrairement à l'engagement du Président de la République.

Cette remise en cause suscite l'incompréhension des associations de personnes handicapées pour lesquelles il n'est pas acceptable que des économies budgétaires soient réalisées sur le montant de l'allocation versée aux adultes handicapés. Les personnes handicapées, dont l'AAH est souvent la seule et unique source de revenu, ont déjà été soumises à des mesures sévères d'économies budgétaires, notamment dans l'accès à la santé et aux soins, avec les franchises médicales, les déremboursements de médicaments, ou la hausse du forfait journalier hospitalier. À cela vient s'ajouter la fin de l'exonération des cotisations patronales pour l'aide à domicile au bénéfice des particuliers qui va durement toucher les parents d'enfants handicapés qui salarient une aide ainsi que les personnes handicapées ou âgées dépendantes qui emploient une aide ménagère.

À l'heure où chacun mesure l'injustice sociale qui consiste à faire peser sur les populations les plus fragiles les restrictions budgétaires supplémentaires, elle lui demande de bien vouloir lui préciser les intentions du Gouvernement en la matière.

Transmise au Ministère des solidarités et de la cohésion sociale



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.