Allez au contenu, Allez à la navigation

Circulation des 44 tonnes

13e législature

Question écrite n° 14578 de M. Jean-Pierre Chauveau (Sarthe - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 22/07/2010 - page 1907

M. Jean-Pierre Chauveau attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur l'intention annoncée par M. le Président de la République d'autoriser les véhicules à 44 tonnes pour le transport de produits agricoles et agroalimentaires. Il s'agit d'un progrès important mais les entreprises concernées (agriculteurs, industriels, chargeurs, transporteurs) redoutent l'imposition d'un 6ème essieu. Si cette contrainte était imposée, elle amoindrirait fortement l'intérêt de la décision d'autoriser les 44 tonnes. Compte tenu du caractère réellement contreproductif d'assortir la circulation des 44 tonnes d'une obligation de 6ème essieu, il lui demande de bien vouloir préciser la position du Gouvernement.

Transmise au Secrétariat d'État chargé des transports



Réponse du Secrétariat d'État chargé des transports

publiée dans le JO Sénat du 17/03/2011 - page 667

La circulation des ensembles de transport routier de 44 tonnes était déjà autorisée en France pour les transports combinés et les pré- et post-acheminements des ports maritimes et fluviaux. Une dizaine de pays en Europe a généralisé la circulation des poids lourds de 44 tonnes ou plus : la Belgique (44 tonnes), le Royaume-Uni (44 tonnes), l'Italie (44 tonnes), le Luxembourg (44 tonnes), les Pays-Bas (50 tonnes), le Danemark (48 tonnes), la Finlande (48 tonnes), la Suède (48 à 60 tonnes) et la République Tchèque (48 tonnes). Le président de la République avait annoncé, le 26 avril 2010, que l'utilisation des camions de 44 tonnes serait étendue aux secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire pour renforcer la compétitivité de cette filière. Un projet de décret modifiant l'article 312-4 du code de la route a été élaboré au plan interministériel et vient d'être publié après avis du Conseil d'État. Le décret 2011-64 du 17 janvier 2011 relatif au poids total roulant autorisé des véhicules terrestres à moteur et l'arrêté du 17 janvier 2011 pris pour son application ont été publiés le 18 janvier 2011. Ils prévoient l'autorisation de circulation de poids lourds de 44 tonnes pour le transport de marchandises agricoles et agroalimentaires, dès la publication du décret. Ces textes prévoient également, à compter de la date d'entrée en vigueur de l'écoredevance poids lourds, un élargissement de l'autorisation de transport jusqu'à 44 tonnes à l'ensemble des produits. La concomitance de ces deux mesures permettra ainsi de maintenir le développement des transports ferroviaires et fluviaux. Enfin, l'obligation d'un 6e essieu, pour les véhicules effectuant des transports au-delà de 40 tonnes, sera introduite progressivement à compter de 2014 pour les véhicules neufs puis pour tous les véhicules à compter de 2019. Ces dispositions auront un effet positif sur l'économie et permettront une réduction d'environ 1 % de la circulation des poids lourds, tout en préservant l'environnement, avec une réduction des émissions de CO2, estimée à un peu plus de 100 000 tonnes par an. La mise en place d'un 6e essieu sur les véhicules de transport apporte des garanties importantes pour la préservation des chaussées, qui constituent une préoccupation importante pour l'État et les collectivités locales.