Allez au contenu, Allez à la navigation

Suites du plan « Écoles numériques rurales »

13e législature

Question écrite n° 14754 de M. Bernard Fournier (Loire - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 05/08/2010 - page 2008

M. Bernard Fournier attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale concernant le financement de la remise à niveau du matériel informatique des écoles primaires nouvellement équipées dans le cadre du plan « Écoles numériques rurales » (ENR). Cette initiative lancée au printemps dernier par le ministère de l'éducation nationale en partenariat avec l'AMRF, et réservée aux communes de moins de 2 000 habitants, a remporté un succès immédiat sur l'ensemble du territoire. Ainsi, dans la Loire, 74 écoles vont désormais vivre à l'ère du numérique. Après quelques mois de pratique, il est parfois nécessaire de procéder à quelques remises à niveau des différents matériels, afin d'optimiser leur utilisation. En revanche, les élus et les enseignants ne disposent d'aucune information sur l'autorité devant assurer le financement de ces diverses interventions. Il lui demande de bien vouloir lui préciser l'institution compétente en la matière.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 21/10/2010 - page 2748

Le plan Ecoles numériques rurales (ENR) est destiné à combler le retard français dans l'équipement numérique des écoles, et en particulier les écoles rurales, par un financement conjoint État-collectivité. À travers la participation de l'État à hauteur de 10 000 € par école retenue, c'est une véritable politique d'équipement (tableau numérique interactif, ordinateurs portables...) qui a été mise en place, mais aussi d'achat de ressources numériques pédagogiques et de formation des enseignants à l'usage des nouvelles technologies. Une première enveloppe de 50 M€ en provenance du plan de relance a pu être mobilisée lors du lancement de l'opération le 31 mars 2009. Les communes concernées par le plan sont celles de moins de 2 000 habitants ayant au moins une école. Les communes de plus grande taille ont davantage d'écoles et, généralement, plus de ressources. Devant le succès de l'opération dans l'ensemble des départements et compte tenu des retombées très positives pour les territoires ruraux et les collaborations mises en place à cette occasion, le ministre de l'éducation nationale a demandé au ministre chargé du plan de relance une prolongation du plan ENR pour 1 700 écoles supplémentaires. Ce redéploiement exceptionnel a été confirmé le 30 novembre 2009 et l'ensemble des partenaires académiques a reçu les crédits correspondant à sa dotation.