Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet d'irrigation de la filière viticole en Languedoc-Roussillon

13e législature

Question écrite n° 14762 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 05/08/2010 - page 2004

M. Roland Courteau expose à M. le ministre de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche que l'irrigation de la vigne est aujourd'hui indispensable pour permettre à certaines entreprises de la filière viticole du Languedoc-Roussillon de retrouver de la compétitivité sur les marchés et faire face à la crise qui frappe notamment cette région depuis près de six années.
Il lui indique que depuis maintenant un an, la région et l'ensemble de la filière demandent au Gouvernement de faire évoluer les cadres existants afin de financer les projets d'irrigation avec les fonds européens FEADER.
A ce jour, aucune réponse positive ne leur a été cependant faite. Par conséquent, les crédits européens ne pourront pas être mobilisés. Or, sans les fonds européens, l'irrigation ne pourra s'effectuer et la filière continuera de souffrir de son manque de compétitivité sur les marchés à l'export.
Il lui fait pourtant remarquer que l'irrigation doit permettre de garantir la qualité par régulation du stress hydrique et de sécuriser la viticulture dans un contexte de réchauffement climatique. Il s'agit donc, ni plus ni moins, de l'avenir de ce secteur d'activité dans cette région.
Il souhaiterait donc savoir si, dans le but de donner les moyens à cette filière d'affronter une concurrence désormais mondialisée, il entend donner suite dans les meilleurs délais à cette demande.



La question a été retirée