Allez au contenu, Allez à la navigation

Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

13e législature

Question écrite n° 15014 de M. Yves Détraigne (Marne - UC)

publiée dans le JO Sénat du 09/09/2010 - page 2316

M. Yves Détraigne attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur la 3ème Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, qui se tiendra en octobre prochain.
Outre un bilan de l'état d'avancement des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) adoptés en 2000 par les Nations Unies, cette conférence sera l'occasion pour les pays donateurs d'annoncer leur contribution financière pour les trois années à venir. Or la crise économique actuelle n'aide pas à rendre ces États particulièrement généreux alors même qu'il est indispensable d'accroître les moyens nécessaires à la lutte contre le sida. Aujourd'hui 33 millions de personnes vivent avec le VIH – dont les deux tiers en Afrique Subsaharienne – pour seulement 5 millions sous traitement, et il se produit pratiquement trois nouvelles infections pour une mise sous traitement.
Considérant que ce Fonds mondial, système original de financement et de gouvernance qui permet de répondre aux demandes des pays, mérite d'être soutenu et renforcé, il lui demande si le Gouvernement entend réitérer les engagements pris lors des deux premières conférences afin de tendre vers un accès universel à la santé pour tous.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque