Allez au contenu, Allez à la navigation

Dispositif "Envie d'agir"

13e législature

Question orale n° 1078S de M. Christian Demuynck (Seine-Saint-Denis - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 28/10/2010 - page 2778

M. Christian Demuynck interroge M. le ministre de la jeunesse et des solidarités actives sur sa circulaire du 12 août 2010 relative au soutien à l'initiative et à l'engagement des jeunes qui précise l'évolution de certains dispositifs ministériels et propose notamment la suspension du programme "Envie d'agir".

Le dispositif "Envie d'agir" apporte un soutien à la fois pédagogique, technique et financier permettant d'accompagner les jeunes, de l'émergence à la réalisation effective de leur projet quel que soit leur âge, leur situation ou l'envergure de leur projet.

Ce dispositif, qui a une vraie finalité éducative, permet de développer l'autonomie, le sens des responsabilités et l'implication des jeunes dans la vie sociale. Il permet d'encourager l'expression de leurs talents, de leur capacité d'action et de création. Enfin il contribue à leur insertion sociale et professionnelle par la voie de l'expérience. En 2009, près de 2 000 projets ont été soutenus, ainsi plus de 8 500 jeunes ont été directement touchés. Dans son département, la Seine-Saint-Denis, ce dispositif fonctionnait très bien.

Il souhaite avoir confirmation de cette suppression, les raisons de celle-ci ainsi que les nouvelles mesures qu'il compte proposer, afin de remplacer un dispositif très efficace dans l'insertion professionnelle des jeunes.



La question a été retirée