Allez au contenu, Allez à la navigation

Prévention des accidents vasculaires cérébraux des femmes

13e législature

Question écrite n° 15846 de Mme Odette Terrade (Val-de-Marne - CRC-SPG)

publiée dans le JO Sénat du 04/11/2010 - page 2874

Mme Odette Terrade attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les femmes.
Traditionnellement associée aux hommes, cette pathologie se conjugue malheureusement aussi au féminin avec un nombre de cas similaire mais une mortalité plus forte pour les femmes.
Ainsi, l'AVC est devenu la deuxième cause de mortalité chez les femmes après le cancer, notamment en raison de plusieurs facteurs considérés comme mineurs mais aggravants par leur association.
Par exemple, l'hypertension artérielle, le tabac, le cholestérol..., multiplient par 5 le risque d'accident vasculaire cérébral.
Les conséquences d'un AVC sont bien souvent très lourdes, pouvant aller de la perte de la parole à la paralysie d'un côté du corps et du visage. Seule une prise en charge rapide et efficace par des structures équipées et des personnels hospitaliers formés et en nombre peut épargner des séquelles.
Pour ces raisons, en complément de la journée d'information du 29 octobre consacrée à ce thème, elle lui demande quelles mesures elle entend prendre afin d'informer, prévenir et dépister les risques d'AVC chez les femmes.
De plus, elle l'interroge sur les dispositions envisagées pour que le personnel hospitalier puisse prendre en charge et assurer des soins adaptés à cette pathologie dans les meilleures conditions.

Transmise au Secrétariat d'État chargé de la santé



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.