Allez au contenu, Allez à la navigation

Accompagnement scolaire des enfants, adolescents et jeunes adultes handicapés par les services d'aide à domicile

13e législature

Question écrite n° 16332 de Mme Samia Ghali (Bouches-du-Rhône - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 09/12/2010 - page 3202

Mme Samia Ghali attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la cohésion sociale sur le projet de décret autorisant l'expérimentation de la prise en charge de l'accompagnement scolaire des enfants, adolescents et jeunes adultes handicapés par les services d'aide à domicile. Jusqu'à présent, la gestion et le financement des auxiliaires de vie scolaire (AVS) en milieu scolaire incombaient conjointement à l'éducation nationale et à l'assurance maladie. A la suite d'une précédente question écrite relative au devenir des emplois de vie scolaire et d'agents de vie scolaire, il lui avait été répondu que « le décret n° 2009-993 du 20 août 2009 et la circulaire n° 2009-135 du 5 octobre 2009 pris en application de l'article 44 de la loi n° 2009-972 du 3 août 2009 prévoyait que certains AVS, chargés de missions d'accompagnement d'élèves handicapés et dont le contrat ne peut plus faire l'objet d'un renouvellement, pouvaient être recrutés par des associations conventionnées avec le ministère de l'éducation nationale afin d'assurer la continuité de l'accompagnement des élèves dont ils avaient la charge ». Or ce nouveau projet de décret prévoit de confier cette mission aux services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD). Ces services, financés par les départements, n'ont pourtant pas vocation à prendre en charge des enfants et des adolescents. En outre, ce texte ne précise pas les modalités de financement de ces AVS et semble à nouveau reporter une charge supplémentaire sur les départements. Aussi, elle souhaite connaître les intentions exactes du Gouvernement à ce sujet.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque