Allez au contenu, Allez à la navigation

Violences intrafamiliales et moyens des FIPD

13e législature

Question écrite n° 16632 de Mme Michèle André (Puy-de-Dôme - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 23/12/2010 - page 3297

Mme Michèle André attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la cohésion sociale sur l'importance que revêtent les actions de lutte contre les violences intrafamiliales financées par le Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) dans la mesure où elles sont destinées, non seulement à l'accueil et à l'information des femmes victimes de violences, mais aussi à la prise en charge des auteurs de ces violences, ce qui constitue une condition essentielle de la prévention de la récidive. Elle craint que la priorité assignée au FIDP en faveur du développement de la vidéo-protection ne s'effectue au détriment de ces interventions à caractère social ou éducatif dont l'utilité n'est cependant pas contestable. Elle lui demande, en conséquence, quelle place et quelles enveloppes de crédits seront consacrées à ces actions dans la circulaire actuellement en préparation sur l'utilisation des crédits du FIDP pour 2011, et si ceux-ci apporteront une contribution au financement du troisième plan de lutte contre les violences envers les femmes dont elle vient d'annoncer le lancement.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque