Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation des masseurs-kinésithérapeutes

13 ème législature

Question écrite n° 16978 de M. François Pillet (Cher - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 03/02/2011 - page 234

M. François Pillet attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur les revendications des kinésithérapeutes concernant la formation nécessaire à l'exercice de leur métier.
Ils considèrent que limiter leurs études au niveau de la licence n'est plus adapté en regard des connaissances requises actuellement, conduirait, par ailleurs, à rétrograder la profession et irait à l'encontre des choix effectués par de nombreux pays européens qui, eux, ont instauré une formation de niveau master 2.
Si elle était choisie, cette option permettrait aux étudiants en masso-kinésithérapie d'acquérir l'expertise nécessaire pour répondre aux nouveaux besoins de la population, dus notamment au vieillissement, à la prévalence des pathologies chroniques, et développer des pratiques innovantes. Les kinésithérapeutes pourraient ainsi, outre l'exercice de leur profession telle qu'elle est entendue aujourd'hui, élargir leur champ d'action et soulager les médecins, ou les chirurgiens, dans certains domaines.
C'est pourquoi il souhaiterait connaître les intentions du Gouvernement quant à l'évolution de l'enseignement de ces professionnels de santé.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque