Allez au contenu, Allez à la navigation

Soutien en faveur de la tapisserie d'Aubusson et des arts textiles

13e législature

Question écrite n° 17044 de M. Jean-Jacques Lozach (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 03/02/2011 - page 226

M. Jean-Jacques Lozach attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur la politique en faveur de la tapisserie d'Aubusson. Dans le cadre de son action de soutien aux métiers d'art et à la création textile contemporaine, le ministère de la culture reste attentif au maintien du savoir-faire des lissiers de la région aubussonnaise. Il lui demande quelles sont les mesures engagées afin d'accroître l'intérêt des créateurs pour ce mode d'expression et cet art décoratif, et de faire un point précis sur l'évolution de la dotation du Centre national des arts plastiques pour la commande publique de tapis et tapisseries depuis 2001. En outre, il demande s'il lui est possible d'indiquer les achats de maquettes et les projets de tissage de tapisseries ou de tapis d'Aubusson programmés ou à l'étude en 2011 dans ce cadre.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 12/04/2012 - page 917

Depuis 1996, le ministère de la culture et de la communication poursuit une politique d'aide à la création artistique, en proposant des commandes publiques en tapis et tapisserie aubussonnais. Cette action s'inscrit dans une politique globale pour le soutien à la création textile et permet ainsi de créer un dialogue entre l'art contemporain, les artistes plasticiens et les artisans détenteurs du savoir-faire séculaire de la tapisserie de basse-lisse d'Aubusson et de Felletin notamment. Les subventions versées par le Centre national des arts plastiques depuis 2001, au titre de l'aide à la création artistique dans le domaine du tissage de tapis et tapisserie aubussonnais, ont été les suivantes : 2002 : 81 299 € ; 2003 : 90 300 € ; 2004 : 122 720 € ; 2005 : 92 702 € ; 2006 : 47 493 € + 99 933,03 € (cette somme correspond au montant d'un retissage de quatre tapisseries d'Alighiero E Boetti, intégralement payé par l'assurance la MAIF, à la suite de dégâts irréversibles portés à ces tapisseries) ; 2007 : 101 135 € ; 2008 : 114 104 € ; 2009 : 20 569 € (pour 2009, le projet de la tapisserie de Gérard Garouste pour l'hôtel de ville d'Aubusson a dû être mis en suspens et reporté mensuellement, durant une année) ; 2010 : 116 606 € ; 2011 : 73 000 € (prévisionnel). Les divers projets soutenus par le ministère de la culture et de la communication dans le cadre de la commande publique ont été les suivants : 2001 : Tissages commandés : « Nuicts 1 » d'Albert Aymé, pour l'escalier d'honneur de la direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes ; « La Tenture Blanket Project », coordonnée par l'artiste Laurent Joubert, composée d'une suite de tapisseries et de tapis-ras ; réalisation d'une tapisserie « Hommages à Louis Pasteur » de Gérard Collin-Thiébaut pour la préfecture de Lons-le-Saunier. Dans le cadre d'un partenariat avec la région Limousin et le conseil général de la Creuse, « La Tenture 2001 », composée de onze tapisseries. Pour cette année, achat des études et commande des tissages des tapisseries de Michel Aubry ; « E = mc² », de Reza Farkhondeh, « L'Avion », puis « Le Foot-ball » de Richard Fauguet, « L'Écriture » de Philippe Favier et « L'Étranglement » de Dominique Figarella. Les tissages en cours de réalisation sont : « Nuicts 2 », seconde tapisserie d'Albert Aymé, une tapisserie sans titre de Noël Dolla pour l'escalier d'honneur de la préfecture du Limousin et la tapisserie « Babioles » de Henri Cueco pour le bureau du directeur régional des affaires culturelles du Limousin. 2002 : Suite de la commande des projets engagés en 2001, avec les tissages de Albert Aymé, Noël Dolla et Henri Cueco. Suite et fin de la commande des tissages de « La tenture 2001 », avec « Le Ciel de Cobe » de Philippe Mayaux, « La Charrue » de Claire Pichaud et « L'Atome » de Bernard Quesniaud. 2003 : Achat de deux études de Jacques Villègle pour les musées de la ville de Cognac, et de celle de Noël Dolla. Tissages commandés : deux tapisseries sans titre de Jacques Villègle et une tapisserie sans titre de Noël Dolla, pour l'escalier d'honneur de la préfecture du Limousin. 2004 : Suite et fin des commandes des tissages de Jacques Villègle et de Noël Dolla, et retissage d'après Fabrice Hyber de la tapisserie « Le Lac », qui appartient à la « Tenture de Lancelot du Lac », élaborée pour le musée château d'Annecy et composée de trois pièces. Tissage en préparation : « Le murex et l'araignée » de Gérard Garouste pour l'escalier d'honneur de l'hôtel de ville d'Aubusson. Pour des raisons propres à l'artiste, l'étude n'est pas rendue cette année. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition nationale « Métissages », qui présente trois tapisseries d'Aubusson, est en tournée au Mexique à Oaxaca et Mérida. Cette exposition est initiée par la délégation aux arts plastiques et le Centre national des arts plastiques et soutenue par le ministère des affaires étrangères et européennes. 2005 : Achat de trois études sans titre de tapis-ras de Marc Couturier pour l'église Sainte-Valérie du Moutier à Felletin. Tissages commandés : trois tapis-ras de Marc Couturier Cette commande publique vient clôturer le cycle de restauration qui permet de voir aujourd'hui toutes les strates historiques de cet édifice, du Moyen-Âge au 20e siècle. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » continue sa tournée au Mexique, où elle est présentée à Monterrey et Mexico City. À l'automne 2005, « Tenture 2001 », projet initié par les services de l'État en partenariat avec la région Limousin et le conseil général de la Creuse, qui regroupe 11 tapisseries, est présentée au musée départemental de la tapisserie à Aubusson. 2006 : Tissages commandés : quatrième et dernier tapis-ras de Marc Couturier, tapis-ras pour l'église Sainte-Valérie du Moutier à Felletin, ainsi que le retissage du cycle « Tutto » d'Alighiero E Boetti, composé de quatre pièces, pour l'université Lyon 2, piloté pour le compte de l'assurance la MAIF. Tissages en cours d'élaboration : cycle des tissages, au nombre de six minimum, pour la préfecture de la Creuse à Guéret, pour les différentes pièces de réception et représentation, ainsi qu'une tapisserie pour la direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » est présentée au musée national des arts décoratifs à Prague en République tchèque, ainsi qu'à la Galerie de l'Institut français de Prague. Cette exposition est présentée ensuite en France, en simultané dans trois musées en Bourgogne (à Château-Chinon et Bibracte). Enfin, la tapisserie aubussonnaise est présente dans l'exposition « Femmes d'Europe » à Saint-Tropez (été 2006). 2007 : Achat de l'étude de Gérard Garouste, pour l'hôtel de ville d'Aubusson. Pour ce projet de très grande dimension, le coût dépasse la subvention annuelle et est réglé sur deux exercices. En regard du projet, un atelier a été installé au sein de l'École nationale supérieure d'art, site Aubusson, et la ville d'Aubusson a prêté un très grand métier. Tissage commandé : « Le Murex et l'araignée » de Gérard Garouste. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » est présentée au musée de Bourgoin-Jallieu, en Rhône-Alpes. Ensuite, elle part en tournée en Asie du Sud-Est, avec deux escales en Indonésie : à Bandung au Centre d'art contemporain, puis au musée national d'art de Jakarta. 2008 : Suite de la tapisserie de Gérard Garouste. Achat de l'étude de Stéphane Calais, pour une tapisserie pour la direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » est présentée au Centre d'art de la Fondation Jim Thomson à Bangkok en Thaïlande. 2009 : Suite et fin du tissage de Gérard Garouste, et tissage de la tapisserie « Elle voulait que les feuilles se hâtent », de Stéphane Calais, pour la direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté. Pour des questions de logistique de la préfecture de la Creuse, le projet des six tapisseries minimum subit un ralentissement d'au moins une année. Seule l'étude de Didier Mencoboni a été achetée, l'achat des études aux autres artistes (Françoise Quardon, Guillaume Pinard, collectif QUBO GAS, Philippe Parrot-Lagarenne et Abdelhakim Henni) a été reporté sur deux ans. Les tissages en cours d'élaboration sont : un projet avec le Médipôle de Bourgoin-Jallieu, Territoire Nord Isère en Rhône-Alpes, avec une possibilité de production de trois tapisseries. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » est présentée au musée Léon Dierx à Saint-Denis de La Réunion, en association avec le fonds régional d'art contemporain de La Réunion. 2010 : Suite et fin de la tapisserie « Elle voulait que les feuilles se hâtent » de Stéphane Calais, qui sera installée en 2011. Lancement du tissage de la tapisserie sans titre de Didier Mencoboni pour le bureau du préfet à Guéret. Achat de l'étude de Françoise Quardon pour le « salon rose » de la préfecture de la Creuse. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » est présentée au musée des arts de la Ville de Rochefort. 2011 (prévisionnel) : Suite et fin de la tapisserie de Didier Mencoboni, lancement et fin du tissage de la tapisserie de Françoise Quardon. Achat de l'étude de Guillaume Pinard, composée de deux pièces, pour l'antichambre de la préfecture de la Creuse. Pour le rayonnement de la tapisserie aubussonnaise en France et à l'étranger, l'exposition « Métissages » est présentée à l'Institut français de Dakar au Sénégal.