Allez au contenu, Allez à la navigation

Crise de vocation des sapeurs-pompiers volontaires

13e législature

Question écrite n° 17154 de M. Antoine Lefèvre (Aisne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 10/02/2011 - page 296

M. Antoine Lefèvre attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration sur la crise de vocation des sapeurs-pompiers volontaires. 80 % des sapeurs-pompiers français sont des volontaires et ils assurent plus de la moitié des interventions (80 % dans les zones à caractère rural). En dépit des dispositions de la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile en faveur des sapeurs-pompiers volontaires, leurs effectifs sont en constante diminution. Par ailleurs, la durée des engagements est de plus en plus courte et, si l'on compte la période de formation, il est à craindre que la situation devienne inquiétante à court terme. La commission « Ambition volontariat » avait proposé de diversifier et faciliter le recrutement (étudiants, femmes, service civique, mesures fiscales pour les employeurs etc…). Il lui demande donc quelles sont, de ces mesures, celles que compte prendre le Gouvernement pour encourager le recrutement de sapeurs-pompiers volontaires.

Transmise au Ministère de l'intérieur



La question est caduque