Allez au contenu, Allez à la navigation

Contrôle des carcasses animales

13 ème législature

Question écrite n° 17330 de M. Alain Fauconnier (Aveyron - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 24/02/2011 - page 438

M. Alain Fauconnier attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire sur le problème posé par le contrôle des carcasses animales. Celui-ci est actuellement assuré par les services vétérinaires en abattoirs, ce qui constitue une garantie de qualité des aliments. Or, il semblerait, selon les syndicats concernés, que le recours massif à des salariés moins formés, et à l'emploi plus précaire, ait pour conséquence, non seulement une dégradation de leurs conditions de travail, mais encore une décrédibilisation progressive des agents de l'État dans les abattoirs. Il y a donc là des risques réels de transmission de maladies animales, tant pour la santé humaine que pour la chaîne alimentaire, ce qu'ont illustrés les précédentes crises, en particulier celle dite « de la vache folle », qui ont ébranlé la confiance des consommateurs et déstabilisé l'ensemble de la filière. C'est pourquoi il lui demande comment il entend revaloriser l'activité de contrôle dans les abattoirs et ainsi éviter, à l'avenir, le retour de ces crises.

Transmise au Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt



La question est caduque