Allez au contenu, Allez à la navigation

Recrutement des personnels des ambassades

13 ème législature

Question orale sans débat n° 1234S de Mme Nathalie Goulet (Orne - UDI-UC)

publiée dans le JO Sénat du 03/03/2011 - page 496

Mme Nathalie Goulet attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre des affaires étrangères et européennes, sur le recrutement des personnels des ambassades, en particulier dans la zone du Golfe persique.

En effet, alors que les débats des commissions des affaires culturelles et des affaires étrangères du Sénat et de l'Assemblée nationale insistent sur la nécessité de procéder à des recrutements locaux pour une meilleure efficacité des services rendus, et alors que les recrutements locaux sont moins dispendieux pour le budget en période de RGPP, les procédures anciennes perdurent au mépris des besoins et de la réalité du terrain.

Telle ambassade située dans la péninsule arabique a vu le recrutement d'un chargé de la presse ne parlant ni anglais ni arabe, telle autre doit maintenir en poste un attaché culturel qui n'a aucune connaissance de la région et ne peut dès lors établir aucun contact. Une troisième vient de se voir affecter un conseiller culturel antérieurement en poste….à l'OTAN. La liste est longue de ces errements.

Elle souhaite savoir combien de temps la diplomatie française va encore poursuivre ces erreurs de "casting" dont la France n' a pas les moyens.



La question a été retirée