Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de la maison de Victor Schoelcher à Houilles

13e législature

Question écrite n° 17497 de M. Jacques Legendre (Nord - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 10/03/2011 - page 571

M. Jacques Legendre attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre des affaires étrangères et européennes, sur l'avenir de la maison, située dans la commune de Houilles dans le département des Yvelines, dans laquelle M. Victor Schœlcher, grand républicain et humaniste, a passé une partie de sa vie jusqu'à sa mort en 1893.
En réaction à une information concernant un projet de vente de cette maison, des organisations de la société civile d'Afrique et de la diaspora ont adressé aux autorités françaises et de la francophonie, par la voix du professeur Honorat Aguessy, éminent historien et chercheur béninois, une requête internationale, en date du 31 janvier 2011, appelant à la préservation de la demeure du célèbre abolitionniste.
Nombreux sont ceux, parmi les responsables des différentes organisations de la société civile au sein de nombreux pays africains et de nos collectivités ultra-marines, qui souhaitent que les autorités françaises compétentes mettent en œuvre, en partenariat avec le conseil général des Yvelines, tous les moyens utiles afin d'acquérir ladite maison et d'en faire un lieu accessible au public commémorant l'abolition de l'esclavage.
En conséquence, il souhaite qu'il communique au Sénat le détail des efforts que le Gouvernement français, en liaison, le cas échéant, avec les opérateurs de la francophonie, entend déployer en vue d'entretenir la mémoire de l'illustre abolitionniste et homme d'État qu'était M. Victor Schœlcher et de préserver les éléments, notamment patrimoniaux, témoignant de sa vie, de son combat et de son œuvre, dont la République française ne peut, à tous égards, que s'honorer.

Transmise au Ministère de la culture et de la communication



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 04/08/2011 - page 2043

La maison où vécut Victor Schoelcher, à Houilles, a fait l'objet en 1993 d'un dossier instruit par les services de l'Inventaire général du patrimoine culturel. C'est à la commission régionale du patrimoine et des sites d'Île-de-France qu'il revient de se prononcer sur une éventuelle mesure de protection, au regard de ce que représente cet édifice, notamment concernant la personnalité de Victor Schoelcher. Il faut rappeler à cet égard que la statue de Victor Schoelcher à Cayenne, exécutée par Ernest Barrias en 1896, a été classée au titre des monuments historiques par arrêté du 9 mars 1999 et que la République a depuis longtemps rendu hommage à son combat en faveur de l'abolition de l'esclavage, notamment par le transfert de ses cendres au Panthéon, dès 1949.