Allez au contenu, Allez à la navigation

Remplacement du bac technologique STI génie civil par le bac STI2D et son impact probable sur le secteur du BTP

13e législature

Question écrite n° 17743 de M. Raymond Vall (Gers - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 24/03/2011 - page 692

M. Raymond Vall appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur le remplacement, dans le cadre de la réforme des bacs technologiques actuels, du bac STI génie civil par le bac STI2D qui mêle des notions générales d'électronique, d'électrotechnique, de mécanique et d'automatismes.
Les jeunes attirés par le secteur du BTP risquent de se détourner de ce nouveau bac pas assez spécifique à leur gré. Il semblerait que l'absence de spécialités génère moins d'heures de formation, donc moins d'enseignants spécialisés et plus de professeurs "interchangeables" pour l'éducation nationale. De plus, l'ouverture de ce nouveau diplôme se fait dans la précipitation, les enseignants ne disposant que de 12 jours pour assimiler des connaissances tout à fait nouvelles. Quant aux équipements commandés dans l'urgence, ils sont susceptibles de ne pas être disponibles ou simplement de s'avérer inadaptés.
Les conditions de cette réforme font craindre une baisse de la qualité de l'enseignement et une désaffection des jeunes pour les filières technologiques, même si la nécessité de réformer leur formation est indéniable. Privilégier les formations technologiques à caractère transversal risque de revenir à favoriser les métiers de la mécanique et de l'électronique au détriment des spécialités du génie civil.
Les 66 lycées qui offrent actuellement une formation technologique de génie civil sont actuellement saturés. Le nombre de lycées qui prépareront au bac technologique "architecture et construction" devra donc être supérieur à celui des lycées qui préparaient jusqu'ici au bac génie civil, ce qui ira à contrario de la logique d'économies à court terme du Gouvernement qui consiste à baisser le nombre d'enseignants de génie civil ... Le bâtiment et les travaux publics employant suffisamment de monde pour justifier un bac technologique spécifique, à l'instar du STD2A pour le domaine du design et des arts appliqués, il lui demande quelles mesures les services concernés du ministère vont prendre pour attirer de nouveau les jeunes tentés par le bâtiment et les travaux publics.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque