Allez au contenu, Allez à la navigation

Hausse du chômage chez les jeunes

13e législature

Question écrite n° 17841 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 31/03/2011 - page 775

M. Roland Courteau expose à M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé que le taux de chômage des moins de 25 ans affiche le niveau inquiétant de 23,3 % et que le nombre de jeunes chômeurs de longue durée est particulièrement préoccupant : 110 000 en 2010.

Il lui indique, également, qu'au-delà des jeunes sans emploi, il faut remarquer que le statut précaire des jeunes reste majoritaire : 49,7 %, parmi les 77 % des jeunes qui ont un emploi. Par ailleurs, 60 % des contrats d'intérim sont occupés par les moins de 25 ans. Il convient aussi de relever que les jeunes des quartiers populaires, ou ceux sortis du système scolaire sont les plus touchés par le chômage. Enfin, un jeune sur cinq vit au dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 910 euros mensuels.

Ainsi, pour la première fois, les jeunes générations ont le sentiment que globalement, elles vivront moins bien que leurs parents.

Il lui demande donc, face à un tel constat qui démontre, par ailleurs, que la jeunesse n'est pas homogène, quelles mesures concrètes, répondant à la diversité des situations, il entend proposer en matière d'emploi, de formation et d'insertion professionnelle.

Transmise au Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social



La question est caduque