Allez au contenu, Allez à la navigation

Modification de la procédure de choix des postes d'internat

13 ème législature

Question écrite n° 17922 de M. Serge Andreoni (Bouches-du-Rhône - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 31/03/2011 - page 777

M. Serge Andreoni attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur une récente annonce du CNG (Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière) qui envisagerait de remplacer la procédure actuelle de choix des postes d'internat (CELINE) par une procédure entièrement informatisée, et ce dès cette année a priori, ce qui suscite une vive inquiétude parmi les étudiants en médecine. La nouvelle procédure entièrement informatisée présenterait l'avantage de se dérouler dans un contexte moins stressant, à domicile, que dans l'atmosphère lourde de l'amphithéâtre de garnison, et sans obligation pour l'étudiant de se déplacer. En revanche, les craintes évoquées par les étudiants sont nombreuses. Se pose déjà la question de savoir si logistiquement, informatiquement et mécaniquement, il sera possible de gérer de telles procédures de choix informatiques. En effet, un tel système va provoquer de nombreuses connexions d'étudiants simultanément et le serveur gérant le logiciel en ligne risque de ne pas supporter cet afflux de connexions. Lorsqu'on connaît l'importance de l'enjeu qu'il y a derrière ce choix de postes (choix de spécialité et donc de carrière), il est également possible que le site de choix soit la cible d'un piratage informatique. Le logiciel complet n'ayant jamais été béta-testé en l'état, il est également envisageable qu'il contienne certains « bugs ». D'un point de vue plus pratique, le passage de procédures de choix en présentiel vers un système totalement informatique serait une perte de la visibilité « instant t » ou « temps réel » évoqué dans les intérêts de l'amphithéâtre de garnison. Cette visibilité permet, entre autre, de connaître son classement dans sa future promotion d'internes au moment de son choix ; classement qui, comme dit précédemment, a son importance dans le choix de l'étudiant. La garantie du CNG concernant la connaissance des premiers et derniers classés de chaque type de poste (spécialité et ville) reste insuffisante pour répondre aux besoins des étudiants de connaître leur position dans le classement de leur future promotion. Le cas des couples qui se déclassent afin de pouvoir choisir leur poste en même temps, dans le but d'être dans la même subdivision pour leur internat, va également poser problème. Les étudiants en médecine de Marseille ont affirmé leurs inquiétudes et leur opposition à tout changement dans le système de choix si les points suivants ne sont pas respectés : maintien du choix en temps réel ; temps de choix illimité ou suffisant ; sécurité et fiabilité de la procédure ; recours possible en cas de problèmes extérieurs empêchant la connexion ; déclassement possible afin de pouvoir choisir avec son conjoint. Il lui demande quelles réponses il compte apporter à ces inquiétudes légitimes de la part des étudiants en médecine et aux revendications des étudiants en médecine de Marseille.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque