Allez au contenu, Allez à la navigation

Hausse du prix du gaz

13 ème législature

Question écrite n° 18219 de M. Alain Fauconnier (Aveyron - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 - page 999

M. Alain Fauconnier attire l'attention de Mme la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la nouvelle augmentation du prix du gaz intervenue le 1er avril 2011. Cette augmentation des tarifs du gaz de 5,2% au 1er avril intervient après plusieurs hausses qui se montent à 20 % sur un an et 60 % depuis la privatisation. Alors que GDF Suez publie un résultat net (Groupe) de 5,63 milliards d'euros, un chiffre d'affaires en augmentation de 5,7 % à 84,5 milliards d'euros, il convient de s'interroger sur l'opportunité de cette nouvelle augmentation des tarifs du gaz. Comme les pétroliers et les banques, GDF Suez engrange les profits pour les actionnaires (en 2009, les 18 membres du comité exécutif GDF Suez se sont partagés 19,5 millions d'euros, sans compter les actions de performance et autres) mais oublie les usagers, et notamment les 300 000 ménages qui ne se chauffent plus ou mal. Compte tenu des excellents résultats du groupe GDF Suez, il lui demande donc les mesures que le Gouvernement, en tant que 1er actionnaire, compte prendre pour venir en aide aux personnes déjà frappées par la précarité énergétique, et à celles qui pourraient le devenir à la suite de ces hausses à répétition du prix du gaz.

Transmise au Ministère de l'économie et des finances



La question est caduque