Allez au contenu, Allez à la navigation

Revalorisation des pensions de retraite

13 ème législature

Question écrite n° 18221 de Mme Évelyne Didier (Meurthe-et-Moselle - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 - page 994

Mme Évelyne Didier attire l'attention de M. le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État sur les revendications du pôle des retraités de la fonction publique concernant la revalorisation des pensions de retraite. Depuis la loi de 2003 sur la réforme des retraites, la revalorisation des pensions s'effectue, chaque année, sur la base de l'indice des prix de l'INSEE de l'année précédente, ainsi qu'à partir de l'indice prévisionnel de l'année concernée. Or, comme le reconnaît l'INSEE, l'indice de prix n'est ni un indice de coût de la vie ni un indice de pouvoir d'achat. La structure de consommation, ainsi que la part des revenus consacrée à la consommation, varient selon l'âge mais surtout selon le niveau des revenus. Certains produits et services comme les loyers, l'énergie, les assurances ou la protection sociale ont augmenté bien plus que l'inflation calculée et représentent l'essentiel des dépenses, que l'on peut qualifier de dépenses contraintes. La grande majorité des retraités est directement impactée par le poids croissant de ces dépenses. Aussi, l'indice INSEE ne prend pas en compte un certain nombre de dépenses qui pèsent sur le revenu disponible (achat du logement, intérêts des crédits, impôts directs, cotisations sociales …). Le pôle des retraités précise que la stricte application de l'évolution en moyenne de l'indice INSEE pour la revalorisation annuelle des pensions ne peut conduire qu'à un appauvrissement net et important des retraités et que le système actuel de revalorisation des pensions est complètement déconnecté de l'augmentation globale de la richesse nationale produite, l'écart relatif de pouvoir d'achat des actifs et des retraités s'accentuant d'année en année. C'est pourquoi il demande que le calcul de la revalorisation des pensions intègre l'évolution des dépenses contraintes ainsi que celle des salaires. Elle souhaite donc connaître les mesures que le Gouvernement compte prendre pour répondre à ces revendications et permettre ainsi un plus juste calcul des revalorisations.



La question a été retirée