Allez au contenu, Allez à la navigation

Postes d'aide administrative des directeurs d'école

13e législature

Question écrite n° 18234 de Mme Odette Terrade (Val-de-Marne - CRC-SPG)

publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 - page 1001

Mme Odette Terrade attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur les emplois d'aide administrative auprès des directeurs d'école. À la suite de la signature d'un protocole d'accord entre le ministère de l'éducation nationale et les différents partenaires syndicaux en 2006, il a été intégré du personnel d'aide administrative pour les directeurs d'école. Ces personnes, souvent employées dans le cadre d'emplois aidés, assistent les directeurs d'écoles dans leurs taches administratives. Leurs fonctions facilitent indéniablement le fonctionnement des écoles et soulage les directeurs d'école, dont les missions et les sollicitations institutionnelles n'ont cessé de croitre ces dernières années. Or le renouvellement des contrats de ces personnels a été bloqué, faute de crédits suffisants. La suppression de ces postes mettrait en péril l'organisation des écoles et, en augmentant la charge de travail des directeurs, empêcherait ces derniers de mener à bien l'ensemble de leurs missions, donc de faire fonctionner au mieux le service public de l'enseignement. De plus, alors que les préoccupations sociales n'ont jamais été aussi fortes, le choix de rompre les dispositions de l'accord de 2006 renverra ces personnes vers le chômage dans un contexte économique difficile. L'école devrait justement donner toutes les chances de réussite aux élèves et se doter alors de tous les moyens nécessaires pour accomplir cette mission. Les aides administratives sont donc un outil précieux par leur présence auprès des directeurs d'école. C'est pourquoi elle lui demande les mesures envisagées pour le maintien et le développement des crédits nécessaires pour le renouvellement des contrats d'aide administrative.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.