Allez au contenu, Allez à la navigation

Réforme de la formation initiale des masseurs-kinésithérapeutes

13e législature

Question écrite n° 18289 de M. Thierry Repentin (Savoie - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 - page 1007

M. Thierry Repentin attire l'attention de Mme la secrétaire d'État chargée de la santé sur la réforme de la formation initiale des masseurs-kinésithérapeutes. En effet, le Conseil national des masseurs-kinésithérapeutes souhaite aligner les études correspondantes sur les cursus validés dans l'ensemble de l'Union européenne et au Canada afin de garantir la qualité des soins. Le conseil plaide pour une formation poussée jusqu'à un niveau master pour permettre aux masseurs-kinésithérapeutes d'accueillir les patients en accès direct, permettant de soulager les médecins et chirurgiens, notamment dans l'accueil des urgences de la traumatologie bénigne, dans le suivi post-opératoire ou dans celui des patients atteints de pathologies chroniques. En conséquence, il lui demande quelle suite le Gouvernement entend donner à cette proposition.



Réponse du Secrétariat d'État chargé de la santé

publiée dans le JO Sénat du 16/06/2011 - page 1597

Le processus de réingénierie du diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute a été engagé en décembre 2007. Il a pour objet d'améliorer la formation du métier de masseur-kinésithérapeute et d'inscrire cette formation dans le cadre du schéma licence-master-doctorat initialisé au niveau européen. Pour répondre à ces objectifs, le ministère chargé de la santé a souhaité conduire une démarche qui s'appuie sur l'exercice du métier à travers l'élaboration de référentiels d'activités et de compétences, en vue de définir un référentiel de formation en accord avec ces exigences. Cette démarche vise à assurer une offre de soins adaptée aux besoins de la population et aux évolutions futures tant sur le plan des caractéristiques de la demande que des évolutions technologiques. D'autre part, la méthode cherche à anticiper ces évolutions en formant des professionnels aptes à l'autonomie et à la réflexion sur leurs pratiques professionnelles. Les travaux de réingénierie du diplôme d'État des masseurs-kinésithérapeutes ont d'ores et déjà permis d'élaborer les référentiels d'activités et de compétences. Le nouveau programme de formation du diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute est en cours d'élaboration avec, en particulier, la définition des domaines de savoirs et la construction des unités d'enseignement en lien avec l'exercice de la kinésithérapie.