Allez au contenu, Allez à la navigation

Besoin de 609 postes d'enseignement public dans le Tarn

13e législature

Question écrite n° 18420 de M. Jean-Marc Pastor (Tarn - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 05/05/2011 - page 1141

M. Jean-Marc Pastor attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur les besoins concrets du département du Tarn pour assurer la rentrée 2011 de manière convenable.
Ces besoins ont été estimés à partir d'une analyse réalisée collectivement, dont les résultats ont été dévoilés après les réunions du conseil départemental de l'éducation nationale (CDEN) des 8 et 14 février 2011, puis des 28 mars et 6 avril 2011, CDEN à l'occasion desquels un certain nombre de participants n'ont pas siégé.
Ce travail de recollement met ainsi à jour qu'il manque aujourd'hui dans le Tarn : 187 postes pour les écoles maternelles et élémentaires, 211 postes pour les collèges publics (soit 3 796 heures en dotation globale horaire), 68 postes pour les lycées professionnels publics (soit 1218 heures en dotation globale horaire) et 143 postes (soit 2 569 heures en dotation globale horaire) pour les lycées publics.
Il lui précise que les postes manquants recensés sont tous des postes d'enseignant et que leur besoin a été calculé sur la base de 25 élèves par classe en moyenne dans l'enseignement primaire, 25 élèves par classe dans les collèges avec possibilité de dédoublement pour certaines disciplines (langues, matière scientifiques et technologiques), 24 élèves par classe dans les lycées professionnels avec travail en groupe et accompagnement personnalisé dans des conditions convenables, 28 élèves par classe dans les lycées d'enseignement général et technologique avec dédoublements et accompagnement personnalisé.
À cela viennent s'ajouter des besoins de postes pour l'aide administrative à la direction des écoles primaires ainsi que pour les fonctions de vie scolaire, d'administration et de service pour les collèges et lycées.
Il lui demande ce qu'il envisage de faire afin de combler ces manques criants (609 postes d'enseignants) et ainsi de répondre à l'attente des élèves, de leurs parents et des personnels de l'éducation nationale.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque