Allez au contenu, Allez à la navigation

Enseignement de la langue allemande en LV2

13 ème législature

Question écrite n° 18574 de Mme Odette Terrade (Val-de-Marne - CRC-SPG)

publiée dans le JO Sénat du 19/05/2011 - page 1289

Mme Odette Terrade attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur l'enseignement de la langue allemande en LV2.
En effet, dans le département du Val-de-Marne, académie de Créteil, il est prévu de supprimer des heures d'enseignement de l'allemand LV2 pour la prochaine rentrée scolaire.
Réduire l'enseignement de l'allemand en LV2 reviendrait à amoindrir la diversité linguistique pour les élèves alors même que toutes les études s'accordent sur l'importance de l'apprentissage des langues étrangères.
L'Allemagne est un partenaire européen particulier pour la France. Connaître sa langue est un atout majeur pour un enfant et montre la volonté de notre pays d'appréhender la culture de ses voisins de l'Union européenne.
D'ailleurs, le manque de germanistes a conduit à la mise en place du "plan de relance" de l'enseignement de l'allemand en France. Un pendant similaire a de même été lancé en Allemagne.
Dans ce cadre, le nombre de postes offerts aux différents concours de recrutement de professeurs d'allemand a été augmenté cette année pour pallier le manque d'enseignants d'allemand.
C'est pourquoi, afin de répondre au mieux aux missions régaliennes de l'éducation nationale, elle lui demande les mesures envisagées pour maintenir et développer l'enseignement de la langue allemande en LV2 afin d'offrir aux élèves, dès le collège, le plus de chances de réussite scolaire et professionnelle à venir.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.