Allez au contenu, Allez à la navigation

Musées nationaux

13e législature

Question écrite n° 18643 de Mme Maryvonne Blondin (Finistère - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 26/05/2011 - page 1353

Mme Maryvonne Blondin attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur les musées nationaux. Le rapport de la Cour des comptes, paru en mars 2011, offre un bilan très critique de l'évolution de la politique muséale nationale tant d'un point de vue quantitatif que qualitatif.
D'après le rapport, entre 2000 et 2010, les dépenses engagées par l'État au profit des 37 musées nationaux ont progressé deux fois plus vite que celles du ministère de la culture et trois fois plus vite que le budget de l'État lui-même. En outre, l'État consent à un effort financier supplémentaire par le biais du mécénat d'acquisition, aujourd'hui le plus subventionné fiscalement au monde. Cette croissance des dépenses, à hauteur de 58 % en 10 ans, s'est réalisée au nom du développement muséal de la France : un nouvel établissement (le musée du Quai Branly), quatre musées entièrement rénovés et plusieurs agrandis.
Cependant, d'après la Cour des comptes, l'élargissement des moyens budgétaires n'a pas été soldé de résultats concluants en matière de démocratisation culturelle, de médiation, d'accessibilité. Le bilan dressé par la Cour des comptes est accablant : « une décennie de développement des musées, une décennie décevante pour la politique muséale nationale ». Il n'y a pas eu d'élargissement des publics en 10 ans, surtout envers les publics jeunes. Chez les jeunes adultes, il semble même que la politique de gratuité n'a pas eu l'effet escompté. On observe ainsi le phénomène mis en avant par le département des études, de la prospective et des statistiques du ministère de la culture : intensification des pratiques des publics avertis sans diversification des publics eux-mêmes.
Malgré cette analyse des failles de la politique muséale française, le Gouvernement a programmé une série d'investissements, évalués à près d'un milliard d'euros pour cette nouvelle décennie. Elle lui demande donc ce qu'il entend mettre en œuvre afin de suivre les recommandations de la Cour des comptes et ainsi permettre une meilleure gestion des fonds publics.

Transmise au Ministère de la culture et de la communication



La question est caduque