Allez au contenu, Allez à la navigation

Prix des pièces automobiles des constructeurs en France

13e législature

Question écrite n° 18671 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 26/05/2011 - page 1356

M. Roland Courteau rappelle à Mme la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie que la France est encore l'un des pays à ne pas avoir ouvert le marché des pièces de carrosserie automobile à la concurrence.

Il lui indique que l'association UFC-Que Choisir, a publié une étude démontrant que l'écart entre les prix des pièces des constructeurs en France et ceux fixés par des entreprises indépendantes dans les pays européens ayant ouvert le marché des pièces détachées, peut aller jusqu'à 54 %.

Il lui précise que selon certaines associations, si ce marché était ouvert en France, il est probable que l'on assisterait à une baisse conséquente du prix de ces pièces, ce qui ne manquerait pas, toujours selon elles, d'entraîner, par ailleurs, une diminution des primes d'assurance.

Il lui demande de lui faire connaître son sentiment par rapport au problème soulevé.

Transmise au Ministère de l'économie et des finances



La question est caduque