Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir des sites de production automobile d'Hordain (Sevelnord) et d'Aulnay-sous-Bois (PSA)

13 ème législature

Question écrite n° 19212 de M. Ivan Renar (Nord - CRC-SPG)

publiée dans le JO Sénat du 30/06/2011 - page 1694

M. Ivan Renar attire l'attention de M. le ministre chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique sur le projet du groupe PSA Peugeot Citroën visant à fermer les sites de production d'Hordain (Sevelnord) et d'Aulnay-sous-Bois. Quelque 6 000 postes pourraient ainsi disparaître d'ici 2014. L'activité de ces deux sites serait alors délocalisée. La seule usine d'Hordain emploie actuellement 2 600 personnes. Sa fermeture constituerait une véritable catastrophe économique, sociale et humaine, en premier lieu pour les salariés de Sevelnord et leur famille mais également pour la quasi-totalité des entreprises sous-traitantes de la filière automobile en Nord–Pas-de-Calais. Alors que le secteur automobile est le premier employeur et investisseur industriel de cette région, il apparaît clairement que la disparition du site de Sevelnord déstabiliserait l'ensemble de l'économie régionale. Le projet du groupe PSA est d'autant moins acceptable que cette entreprise a bénéficié d'importantes aides financières publiques et que ses bénéfices demeurent substantiels, assurant d'importants dividendes à ses actionnaires. Après avoir rappelé que le Président de la République a récemment réaffirmé sa volonté de sauvegarder l'emploi industriel en France, il lui demande de lui indiquer les dispositions que le Gouvernement entend mettre en oeuvre afin de garantir la pérennité des sites d'Hordain et d'Aulnay-sous-Bois et de prévenir tout licenciement abusif.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.