Allez au contenu, Allez à la navigation

Effectifs insuffisants d'enseignants d'éducation physique et sportive

13 ème législature

Question écrite n° 19215 de Mme Nicole Bonnefoy (Charente - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/06/2011 - page 1692

Mme Nicole Bonnefoy attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur le recrutement insuffisant d'enseignants d'éducation physique et sportive (EPS). Les 350 postes vacants au niveau national contrastent avec les ambitions affichées du Gouvernement de valoriser la pratique sportive chez les jeunes.

Afin d'assurer la continuité du service public ainsi que les horaires obligatoires des programmes scolaires, les collèges et les lycées doivent faire appel à des personnels titulaires remplaçants, qui alors ne peuvent plus pourvoir à leur fonction de remplacement en cas d'absence longue d'un autre professeur. Ceci a pour effet d'augmenter le recours aux personnels précaires pour faire face aux nécessités, au risque sinon de laisser des élèves sans EPS.

L'académie de Poitiers, par exemple, est déjà affectée de 2 postes vacants, auxquels s'ajoutent 7 suppressions suite à des départs en retraite, 5 fermetures et 7 postes « cachés », occupés par des enseignants précaires. Il s'agit d'ores et déjà d'une vingtaine de postes d'enseignants manquant à l'enseignement du sport en Poitou-Charentes et les prévisions en annoncent 140 d'ici à 5 ans. En tout, plus de 80 enseignants précaires couvrent tant bien que mal le territoire de l'académie, dans des conditions souvent difficiles.

Cette situation n'a rien d'inéluctable : elle s'explique par le fait que les concours ne sont pas calibrés pour répondre aux besoins de l'éducation nationale. Pour y remédier, les syndicats de l'enseignement physique et sportif préconisent une augmentation du nombre de recrutements des étudiants passant le CAPEPS.

Aussi elle lui demande d'arrêter une liste complémentaire d'admis à ce concours afin que soit comblée la vacance des postes d'enseignants d'EPS.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

publiée dans le JO Sénat du 24/11/2011 - page 3017

Le recrutement des enseignants du second degré s'effectue dans le cadre de concours nationaux dont les volumes sont déterminés annuellement dans le respect des emplois votés en loi de finances. Ces volumes sont fonction de plusieurs facteurs tels que le nombre de départs en retraite, les prévisions d'effectifs d'élèves ainsi que les éventuelles réformes pédagogiques. Pour la session 2011, compte tenu notamment de l'évolution des départs en retraite et du vivier de candidats, le nombre de postes en éducation physique et sportive a été fixé à 726 postes, soit une progression de 19 %. Cette augmentation est particulièrement significative, dans un contexte de resserrement du volume des recrutements, de l'effort important du ministère de l'éducation nationale pour cette discipline. En ce qui concerne l'académie de Poitiers, les travaux de préparation de la rentrée scolaire 2011 en matière de gestion prévisionnelle ont permis, après dialogue avec l'académie, l'affectation de 36 enseignants d'EPS (titulaires et stagiaires). Pour la session 2012, le nombre de postes ouverts aux concours en EPS est à nouveau en hausse, de 8 %, portant les recrutements possibles à hauteur de 785. Cette augmentation a été saluée par le SNEP comme une avancée notoire dans le contexte de la politique gouvernementale actuelle.