Allez au contenu, Allez à la navigation

Maintien du réseau de transport électricité en Midi-Pyrénées

13e législature

Question écrite n° 19576 de M. Gérard Miquel (Lot - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 21/07/2011 - page 1910

M. Gérard Miquel appelle l'attention de M. le ministre chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique sur l'avenir du réseau de transport électricité (RTE) pour la région du Sud-Ouest. Les salariés du site d'Aurillac, qui est chargé de maintenir et dépanner les installations haute et très haute tension des postes de transformation électrique sur six départements, dont celui du Lot, se battent depuis plusieurs années contre la suppression d'équipes. Cette année encore, des menaces de fermeture définitive ont été annoncées en début d'année. Si ces dernières se réalisaient, ce serait un nouveau coup dur porté aux salariés et à l'essence même de leur mission de service public de transport d'électricité. En effet, en cas d'avarie, l'intervention des équipes doit être rapide avec la mise en place de moyens lourds tels que les camions et les grues. La suppression des équipes "entretien postes" aurait donc pour conséquence une augmentation des délais d'intervention, une perte de connaissance du réseau, et elle serait préjudiciable à la qualité et la stabilité de la fourniture d'électricité. De plus, cette situation serait néfaste tant pour l'approvisionnement de l'énergie que pour le bon fonctionnement du service public. La multiplication du nombre de kilomètres effectués par les engins lourds et le transport de produits éventuellement dangereux vont à l'encontre de l'état d'esprit du Grenelle de l'environnement, tant en matière de développement durable que de prévention des risques. Il lui demande, par conséquent, ce qu'il compte entreprendre afin de maintenir et préserver le bon fonctionnement du service public de transport d'électricité sur les territoires ruraux et périurbains.

Transmise au Ministère du redressement productif



La question est caduque