Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir des hôpitaux du nord de la Drôme

13e législature

Question écrite n° 19682 de M. Didier Guillaume (Drôme - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 28/07/2011 - page 1974

M. Didier Guillaume interroge M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur l'avenir des hôpitaux du nord de la Drôme.

En effet, de nombreux citoyens sont inquiets du sort qui est réservé à l'hôpital public dans le département de la Drôme. Les habitants du Diois, le personnel hospitalier et les élus du Diois et du Haut Diois se battent pour le maintien et le développement de la maternité et du service chirurgie de l'hôpital de Die. Dans les Baronnies, ils se battent pour obtenir les financements nécessaires à la restructuration des hôpitaux de Buis-les-Baronnies et de Nyons et ainsi bénéficier d'une sécurité sanitaire maximale sur leur territoire. Aujourd'hui, c'est tout le nord de la Drôme qui est inquiet du non-remplacement de l'actuel directeur des hôpitaux Drôme nord à partir d'octobre 2011.

Les élus du nord Drôme ont fait preuve d'un grand sens des responsabilités lorsqu'il a fallu fusionner l'hôpital de Romans et celui de Saint-Vallier, afin de sauver ce dernier, car cette fusion répondait à une logique de territoire. Il ne peut en être de même pour les hôpitaux Drôme nord et l'hôpital de Valence.

C'est pourquoi il interroge le ministre pour lui demander si un nouveau directeur sera très prochainement nommé aux hôpitaux Drôme nord et s'il prend l'engagement de ne pas tendre vers une direction commune des hôpitaux de Valence et de Drôme nord qui serait la première étape à une fusion pure et simple de ces deux établissements, c'est-à-dire à un nouveau recul du service public dans la Drôme.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque