Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation phytosanitaire de la forêt landaise

13 ème législature

Question écrite n° 19763 de M. Ivan Renar (Nord - CRC-SPG)

publiée dans le JO Sénat du 04/08/2011 - page 2008

M. Ivan Renar attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire sur la situation phytosanitaire de la forêt landaise. Déjà profondément sinistrée par la tempête Klaus et par les attaques de scolytes, cette forêt doit faire face, depuis 2010, à une prolifération de la chenille processionnaire.

Dès octobre 2010, les professionnels avaient transmis aux services de l'État un plan d'urgence sanitaire, resté sans suite. En effet, ces derniers considéraient que « les évaluations montraient qu'il n'y avait pas de risque significatif de défoliation » et se sont satisfaits de la conduite d'un « plan de surveillance renforcé ». Depuis, les services du département santé des forêts ont reconnu que les défoliations liées aux attaques de chenilles processionnaires et les attaques de scolytes, faisant suite à la fragilisation des arbres par la chenille, ont atteint un niveau historique au cours de l'année 2010. En 2011, les professionnels ont à nouveau alerté le Gouvernement du risque important que représente la prolifération de la chenille processionnaire pour la forêt.

Il lui demande de lui indiquer s'il entend prendre en compte la situation phytosanitaire du massif, telle que constatée par les professionnels, et établir un plan d'actions phytosanitaires d'urgence contre la chenille processionnaire, pour une mise en œuvre dès septembre prochain.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.