Allez au contenu, Allez à la navigation

Prise en charge médicale des traumatisés crâniens

13e législature

Question écrite n° 20322 de M. Antoine Lefèvre (Aisne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 13/10/2011 - page 2621

M. Antoine Lefèvre attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur la prise en charge médicale des traumatisés crâniens, en particulier en Picardie. Cette région attend depuis 10 ans la mise en place d'unités de soins dédiées aux personnes en état végétatif chronique (EVC) ou en état pauci-relationnel (EPR). La circulaire n° 2002-288 du 3 mai 2002 y afférant prévoyait en outre la réalisation d'une enquête en fin d'année faisant le point sur les unités mises en place et les perspectives de développement. Selon le ministère, la Picardie aurait besoin de 50 lits pour cette catégorie de malades, alors même qu'une seule unité existe à l'hôpital local de Saint-Valery-sur-Somme, dont les 12 lits sont occupés par des patients de différentes régions. L'agence régionale de l'hospitalisation (ARH) semble sourde aux demandes des proches des personnes cérébro-lésées, en grand besoin impérieux de soins et de stimulations. En outre, en l'absence totale d'unités d'éveil et d'un service de rééducation réadaptation à orientation neurologique (SSR), les patients picards sont pris en charge dans les régions limitrophes, alors même qu'il est notoirement reconnu que la proximité de la famille pendant les différentes phases joue un rôle important dans la restructuration de la victime.
Il lui demande donc de lui indiquer les mesures que le Gouvernement envisage pour combler cette absence d'unités, et de soins et d'éveil, dans la région picarde.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque