Allez au contenu, Allez à la navigation

Prolifération de la maladie du renard

13e législature

Question écrite n° 20323 de M. Jacques Legendre (Nord - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 13/10/2011 - page 2620

M. Jacques Legendre attire l'attention de Mme la secrétaire d'État chargée de la santé sur l'évolution de l'échinococcose alvéolaire dans notre pays. Longtemps circonscrite à quatre départements du nord-est, cette maladie, dangereuse pour l'homme, continue sa progression au même rythme que son hôte, le renard.

Dans la région Sambre-Avesnois c'est la moitié des renards qui sont contaminés, mais ils ne sont pas les seuls vecteurs de la maladie. Le chien et le chat peuvent également être porteurs.

Cette maladie, mal connue, est parfois longue à être diagnostiquée au détriment de la santé des patients.

Aussi il lui demande si une étude permet de mesurer l'impact de cette maladie et son évolution dans notre pays, et si une campagne d'information auprès des médecins des zones concernées peut être envisagée.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque