Allez au contenu, Allez à la navigation

Quota d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute

13 ème législature

Question écrite n° 20362 de Mme Sophie Primas (Yvelines - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 13/10/2011 - page 2622

Mme Sophie Primas attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur la publication au Journal officiel du 21 juin 2011 d'un arrêté fixant le nombre d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute. En effet, cet arrêté annonce une non-augmentation des quotas d'étudiants ayant accès à ce type de formation. Cette stabilité semble peu compréhensible au regard du déficit structurel de ces professionnels dans le monde hospitalier et du potentiel d'emploi non exploité par notre pays. Parallèlement, une augmentation de ces quotas permettrait une meilleure prise en charge des personnes âgées dépendantes, en raccourcissant leur temps d'hospitalisation et en améliorant leur autonomie. De plus, elle pourrait être justifiée par l'émergence d'un campus offrant des formations publiques au métier de masseur-kinésithérapeute, dont le financement est assuré par la région, sur le site de Bécheville dans la commune des Mureaux (78130). Dans ce contexte, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer son avis sur l'opportunité d'un accroissement du nombre d'étudiants à admettre en première année d'études préparatoires au diplôme d'état de masseur-kinésithérapeute, pour les prochaines années.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque