Allez au contenu, Allez à la navigation

Bilan de la politique de cohésion et d'intégration sociale

13e législature

Question écrite n° 20531 de M. Jean-Jacques Lozach (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 20/10/2011 - page 2669

M. Jean-Jacques Lozach attire l'attention de M. le Premier ministre sur la mission qu'il a confiée à une députée par une lettre en date du 17 avril 2003. Celle-ci porte que la cohésion de notre société se trouve fragilisée et que « les conséquences, aux multiples visages, de cette situation, se traduisent notamment par une profonde détérioration du lien social qui a pour corollaire l'isolement des individus ». La lettre indiquait notamment : « Aux deux extrémités de la pyramide des âges, on constate que le taux de suicide dans notre pays est l'un des plus élevés de ceux de l'Union européenne. La France a le taux le plus élevé pour les jeunes de 15 à 24 ans. Le suicide est même la première cause de décès chez les Français âgés de 15 à 34 ans. Les causes de cette situation sont complexes et multiples. Mais chacun s'accorde à reconnaître l'importance de facteurs psychologiques, comme l'indifférence ressentie et l'isolement vécu. S'agissant des personnes âgées, si elles bénéficient d'importants progrès de la médecine, elles sont aussi affectées par un isolement psychologique croissant. Or, le sentiment d'abandon et de dépréciation accélère la dépendance et favorise les situations de vulnérabilité physique et psychique, ce qui est propice à la maltraitance et au suicide. À cet égard, la France connaît également le taux de suicide le plus élevé d'Europe pour les personnes âgées. » Il demande s'il lui est possible de faire le point sur les mesures qui ont été mises en œuvre en direction de la jeunesse et des personnes âgées afin de répondre aux problématiques exposées dans la lettre de mission et analysées par le rapport.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque