Allez au contenu, Allez à la navigation

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes en zone rurale

13e législature

Question écrite n° 20730 de M. Jean-Claude Lenoir (Orne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 03/11/2011 - page 2793

M. Jean-Claude Lenoir attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur la démographie professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes, qui devient extrêmement préoccupante dans les zones sous-denses comme le département de l'Orne. Dans ce département, on compte en effet moins de 41 kinésithérapeutes libéraux pour 100 000 habitants quand la moyenne nationale s'élève à 80. Or, les masseurs-kinésithérapeutes font valoir que la mise en place de pôles de santé libéraux ambulatoires n'est pas une solution adaptée pour eux, du fait qu'ils ont besoin de surfaces importantes dotées d'un plateau technique. C'est la raison pour laquelle ils en appellent à trois types de mesures spécifiques pour répondre aux problèmes de démographie qui touchent leur profession : 1) mesures fiscales incitatives et revalorisations d'actes et d'indemnités kilométriques dans les départements où la démographie professionnelle est largement inférieure à la moyenne nationale ; 2) mesures portant sur la formation initiale, avec un recrutement régional des instituts de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) où le nombre de places doit tenir compte des besoins de la région et dont les étudiants doivent s'engager à exercer au moins cinq ans dans la région ; 3) création d'unités de rééducation libérale et coopération avec les structures hospitalières. Il souhaiterait connaître la suite susceptible d'être réservée à ces propositions et les mesures spécifiques qui sont envisagées pour enrayer l'hémorragie de masseurs-kinésithérapeutes dans les départements ruraux.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque