Allez au contenu, Allez à la navigation

Contamination en milieu lagunaire du Languedoc-Roussillon au polychlorobiphényle

13 ème législature

Question écrite n° 20882 de M. Jean-Paul Fournier (Gard - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 17/11/2011 - page 2904

M. Jean-Paul Fournier attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur les inquiétudes du comité régional des pêche maritimes et des élevages marins du Languedoc-Roussillon, relatives au projet d'extension du réseau d'eau brute Aqua Domitia porté par le groupe BRL et la région Languedoc-Roussillon. Alors que ce projet, dont la pertinence des objectifs est indiscutable et s'inscrit dans les hypothèses les plus réalistes de croissance des besoins, d'évaluation des ressources disponibles et d'anticipation de l'évolution du climat, les 200 professionnels de la pêche en milieu lagunaire du Languedoc-Roussillon, s'émeuvent de l'absence de prise en compte de l'impact environnemental, en termes de diffusion de la contamination des milieux au polychlorobiphényle (PCB), que serait susceptible d'engendrer ce projet. Le rapport du sénateur Roland Courteau, au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, est édifiant quant au niveau de pollution de la Méditerranée, et il conviendrait d'être particulièrement vigilant sur la qualité sanitaire des espaces exempts de pollution au PCB que constituent les étangs du Languedoc. Le débat public vient de s'ouvrir et cette inquiétude semble largement partagée. En cette phase, très en amont de la réalisation d'Aqua Domitia, il lui demande si elle est d'ores et déjà en mesure d'apporter les éclaircissements sur ce point particulier du projet de la région Languedoc-Roussillon.

Transmise au Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie



La question est caduque