Allez au contenu, Allez à la navigation

Remplacement de l'« Abeille Languedoc » par un autre remorqueur d'intervention d'assistance et de sauvetage basé à La Rochelle

13e législature

Question écrite n° 21122 de M. Daniel Laurent (Charente-Maritime - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 24/11/2011 - page 2963

M. Daniel Laurent attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur les conditions de surveillance du Golfe de Gascogne suite au redéploiement du remorqueur l' « Abeille Languedoc » de La Rochelle vers le Pas-de-Calais. Dans le cadre de son évaluation des dépenses publiques, le Gouvernement britannique a décidé la fin de l'affrètement de ses quatre remorqueurs de haute mer dont l' « Anglian Monarch », cofinancé avec la France. Malgré les interventions du Gouvernement français auprès de ses homologues britanniques, de la Commission européenne et des États riverains de la Mer du Nord, le gouvernement britannique n'est pas revenu sur sa décision, contraignant la France à effectuer ce redéploiement. Le Golfe de Gascogne est actuellement sans moyen de secours et d'assistance proche, malgré la présence du remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage l' « Abeille Bourbon », basé à Brest. Le port maritime de La Rochelle est un des sept grands ports maritimes français, il représente plus de 15 000 emplois directs et indirects et poursuit son développement avec une croissance de plus de 12 % en 2010. Ce fort développement induit une augmentation continue du trafic maritime et de la taille des navires. Le positionnement d'un moyen de secours et d'assistance à La Rochelle constitue une garantie d'intervention rapide et efficace compte tenu de son positionnement central sur la façade Atlantique. En conséquence, il lui demande quelles mesures elle compte mettre en œuvre pour le remplacement de l'« Abeille Languedoc » par un autre remorqueur d'intervention d'assistance et de sauvetage basé à La Rochelle.

Transmise au Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie



La question est caduque