Allez au contenu, Allez à la navigation

Conséquences de la mise en service du TGV Rhin-Rhône pour les usagers de la ligne 4

13e législature

Question orale sans débat n° 1550S de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 29/12/2011 - page 3297

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre chargé des transports sur la situation des usagers de la ligne 4 et, plus précisément, sur les conséquences pour ces derniers de la suppression de Mulhouse comme terminus de ladite ligne.

Au lendemain de la mise en service de la ligne TGV Rhin-Rhône et la suppression effective de la desserte de Mulhouse comme terminus de la ligne 4, les usagers se trouvent, comme ils le craignaient, privés d'alternative pour rejoindre Paris à bas coût. Par ailleurs, les voyageurs qui souhaitent rejoindre Paris depuis la gare de Mulhouse autrement qu'au moyen du TGV, en sont bien souvent dissuadés par la qualité déplorable du service sur le parcours Mulhouse- Belfort, mais aussi en raison des temps de correspondance insupportables en gare de Belfort ou encore en raison de l'insuffisance de TER au départ de Mulhouse en direction de Belfort.

En conséquence, elle lui demande quelles sont ses intentions concernant la ligne 4 et ce qu'il envisage pour proposer aux usagers qui souhaitent voyager entre Mulhouse et Paris, une véritable alternative au TGV.



La question est caduque