Allez au contenu, Allez à la navigation

Paru Vendu : une entreprise sacrifiée

13e législature

Question écrite n° 21159 de Mme Françoise Laurent-Perrigot (Gard - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 01/12/2011 - page 3064

Mme Françoise Laurent-Perrigot attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur la liquidation du groupe « Paru Vendu », fleuron de la presse gratuite nationale, appartenant à la société Comareg, filiale du groupe Hersant.
Ce groupe a touché 1 milliard d'euros au titre de l'aide que l'État consent à la presse quotidienne régionale. C'est plus de 200 emplois locaux dont 80 dans le département du Gard qui sont sacrifiés sur l'autel de la finance.
Les mesures d'accompagnement à la reconversion de salariés, que l'on n'a pas ou peu formés, sont laissés à la charge des pouvoirs publics et donc du contribuable.
Les salariés sont sacrifiés, les contribuables sont spoliés et les patrons de presse amis… gratifiés.
Elle demande que toute la lumière soit faite sur le versement des aides de l'État à ce groupe et sur le reclassement des salariés.

Transmise au Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social



La question est caduque