Allez au contenu, Allez à la navigation

Risque de déremboursement des traitements à base d'hormone de croissance

13e législature

Question écrite n° 21327 de M. Ronan Kerdraon (Côtes-d'Armor - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 08/12/2011 - page 3130

M. Ronan Kerdraon appelle l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur l'éventuel déremboursement du traitement de l'hormone de croissance.

La Haute Autorité de santé (HAS) procède actuellement à la réévaluation des hormones de croissance chez l'enfant non déficitaire. De nombreux parents redoutent qu'elle déclare que le service médical rendu est insuffisant pour les enfants qui souffrent des pathologies suivantes : RCIU ou SGA, syndrome de Turner, syndrome de Prader-Willi, syndrome de Silver Russell, maladie de Léri-Weill et insuffisance rénale chronique.

Si leurs parents ne peuvent prendre en charge le coût du traitement, se montant à plus de 1 000 euros mensuels dans la plupart des cas, ces enfants pourraient alors se retrouver sans traitement du jour au lendemain.

Par conséquent, il lui demande ce que le Gouvernement entend faire pour éviter qu'une telle injustice puisse voir le jour.

Transmise au Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social



La question est caduque