Allez au contenu, Allez à la navigation

Maintien de l'ensemble des centres d'accueil de la CPAM des Hauts-de-Seine

13e législature

Question écrite n° 21402 de M. Philippe Kaltenbach (Hauts-de-Seine - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 15/12/2011 - page 3206

M. Philippe Kaltenbach expose à M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé son opposition au projet de la direction de la caisse primaire d'assurance maladie de fermer 19 de ses 40 centres dans les Hauts-de-Seine. À deux reprises, le 22 septembre 2011 et le 20 octobre 2011, lors du conseil d'administration de la Caisse nationale d'assurance maladie, l'ensemble des organisations syndicales salariales ont voté contre ce projet inacceptable.
À terme, 13 villes alto-séquanaises seront privées d'antenne de la CPAM. La direction de la CPAM avait pourtant promis en 2005, dans le cadre de la mise en place de pôles, une augmentation de ses points d'accueil pour faciliter l'accès aux usagers.
Cette réorganisation conduite par la seule logique comptable ira à l'encontre du principe d'égalité des droits de tous les assurés sociaux que la sécurité sociale se doit de garantir.
Ces fermetures entraîneront des déplacements supplémentaires, difficiles et coûteux pour les assurés les plus fragiles et les moins autonomes.
Enfin, cette réorganisation aggravera les conditions de travail des personnels d'accueil déjà surchargés par le manque d'effectif.
Au regard de ces éléments, il lui demande de bien vouloir envisager le maintien de l'ensemble des centres d'accueil de la CPAM dans les Hauts-de-Seine.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque