Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des entreprises du secteur des énergies renouvelables

13e législature

Question écrite n° 21533 de Mme Marie-Noëlle Lienemann (Paris - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 22/12/2011 - page 3253

Mme Marie-Noëlle Lienemann appelle l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur la situation particulièrement difficile dans laquelle se trouvent aujourd'hui les entreprises des secteurs de l'énergie solaire et éolienne. Contrairement aux engagements pris par l'État lors du Grenelle de l'environnement, le soutien public à ces filières d'énergies renouvelables s'est interrompu cette année, et ce, sans préavis. Le décret n° 2011-240 du 4 mars 2011 modifiant le décret n° 2001-410 relatif aux conditions d'achat de l'électricité produite par des producteurs bénéficiant de l'obligation d'achat, pour l'énergie solaire, et l'arrêté du 26 août 2011 relatif à la remise en état et à la constitution des garanties financières pour les installations de production d'électricité utilisant l'énergie mécanique du vent, pour l'éolien, ont des conséquences lourdes sur l'emploi dans les PME et les TPE de ce secteur.
En effet, la baisse de 50 % à 25 % du crédit d'impôt pour les particuliers qui souhaitent s'équiper ainsi que la diminution du tarif de rachat par EDF de l'électricité produite entraînent une chute brutale de l'activité. Alors même que l'augmentation de la part des énergies renouvelables dans la production française d'énergie est plus nécessaire que jamais, il est indispensable que l'État envoie un signal fort à ce secteur industriel et le soutienne dans la durée pour atteindre les objectifs chiffrés qu'il s'est fixé à horizon 2020.

Elle lui demande donc quelles nouvelles mesures le Gouvernement compte prendre pour relancer le secteur des énergies solaire et éolienne et maintenir ainsi la pérennité des entreprises et de l'emploi. Elle lui demande également de préciser quelle sera la politique industrielle de la France en matière d'énergie solaire et éolienne pour atteindre les objectifs du Grenelle de l'environnement et ceux de 20 % d'énergies renouvelables prévus dans les textes européens.

Transmise au Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie



La question est caduque