Allez au contenu, Allez à la navigation

Atteindre l'objectif de 25 élèves par classe en école maternelle

13 ème législature

Question écrite n° 21555 de Mme Michelle Meunier (Loire-Atlantique - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 22/12/2011 - page 3257

Mme Michelle Meunier attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur la surcharge des classes, qui touche de nombreuses écoles maternelles, en Loire-Atlantique comme dans le reste de notre pays.

L'école maternelle accueille les enfants dès le plus jeune âge, particulièrement dans les territoires ruraux ou urbains sensibles. Elle doit être reconnue pour ce qu'elle est : une école à part entière, gratuite, ouverte à toutes et à tous, se différenciant des autres modes d'accueil payants.

Pour que l'apprentissage des fondamentaux puisse se faire dans de bonnes conditions, tant pour les enfants que pour les enseignants, le nombre d'élèves par classe doit être limité.
Elle lui rappelle qu'il a lui même annoncé en avril 2011, sur RMC et BFM notamment : « il y aura 25 élèves par classe en maternelle à la rentrée. »

Si la moyenne se rapproche de l'objectif des 25 élèves par classe, en Loire-Atlantique (26,1) comme au niveau national (25,7), de fortes disparités existent d'un territoire à l'autre et d'un établissement à l'autre. La réalité est bien sombre dans certaines écoles de son département, situées en zones rurales ou périurbaines : plus de 30 élèves par classe au Landreau, à la Chapelle-Basse-Mer, à Thouaré,…jusqu'à atteindre 34 à Saint Julien-de-Concelles en « petite section » !

Les conséquences sont désastreuses, tant pour les enfants que pour les enseignants : stress, fatigue, promiscuité et renforcement des inégalités entre les élèves qui pourront s'en sortir et les autres…

Elles sont, hélas, le triste résultat des choix gouvernementaux faits depuis plus de cinq ans : réduction des moyens, non-remplacement d'un enseignant sur deux, fermeture de classes.

Elle lui demande d'agir pour atteindre à la rentrée 2012, dans les faits, l'objectif de 25 élèves par classe en école maternelle en abaissant les seuils d'ouverture de classes et en attribuant les moyens financiers, matériels et humains, nécessaires à une éducation publique de qualité, partout et pour toutes et tous.



Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque