Allez au contenu, Allez à la navigation

État des prisons en France

13e législature

Question écrite n° 21684 de M. Louis Nègre (Alpes-Maritimes - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 29/12/2011 - page 3310

M. Louis Nègre attire l'attention de M. le garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés, sur l'état réel des prisons françaises.
Outre l'accroissement du nombre de prisonniers, passé de 45 000 en 1997 à 65 000 en 2009, la population carcérale s'est considérablement modifiée au fil du temps.
Il y a notamment beaucoup plus de détenus atteints de troubles mentaux, et la part de la population carcérale qui va mal s'est accrue, d'où l'augmentation du nombre de suicides.
Cette situation est incontestablement préjudiciable tant pour les personnes que pour l'institution pénitentiaire.
Par ailleurs, la surpopulation alourdit d'autant la tâche des surveillants, dont le métier est de plus en plus difficile tandis que leurs responsabilités sont accrues.
Il lui demande, en conséquence, quelles mesures il compte prendre pour remédier à cette situation.

Transmise au Ministère de la justice



La question est caduque