Allez au contenu, Allez à la navigation

Statut universitaire après le clinicat

13 ème législature

Question écrite n° 21700 de Mme Marie-Christine Blandin (Nord - ECOLO)

publiée dans le JO Sénat du 29/12/2011 - page 3307

Mme Marie-Christine Blandin attire l'attention de M. le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la nécessité de créer un statut universitaire entre le clinicat et le poste de maître de conférences des universités.
Les chefs de clinique ayant choisi d'effectuer un clinicat sont actuellement dans une situation intermédiaire inquiétante, sans aucune visibilité sur leur avenir universitaire. En 2007, le ministère de la santé avait en effet permis la création du clinicat au sein de la filière universitaire de médecine générale, afin de renforcer la formation des médecins généralistes et notamment des chefs de clinique. En 2012, les premiers d'entre eux auront terminé leur clinicat ; pour poursuivre leur carrière, ils devront donc candidater par la voie du concours au poste de maître de conférences des universités.
Or, pour ce faire, ils devront bénéficier d'un statut universitaire, à l'image par exemple de celui de praticien hospitalier universitaire (PHU). Il ne leur a été proposé à ce jour qu'un statut d'enseignant associé, qui constitue une régression inacceptable en termes de statut et de rémunération. Elle rappelle que la formation des médecins généralistes est cruciale pour garantir l'accès aux soins de tous les Français dans une période de déséquilibre de la démographie médicale, et qu'elle passe par la mise en place des conditions nécessaires au bon développement de leur carrière.
C'est pourquoi elle lui demande s'il envisage de proposer un statut universitaire entre le clinicat et le poste de maître de conférences des universités.

Transmise au Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche



La question est caduque