Allez au contenu, Allez à la navigation

Inquiétude sur la situation des femmes égyptiennes

13e législature

Question écrite n° 21712 de Mme Michelle Meunier (Loire-Atlantique - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 29/12/2011 - page 3300

Mme Michelle Meunier souhaite faire part à M. le ministre d'État, ministre des affaires étrangères et européennes, de ses inquiétudes à l'égard des femmes égyptiennes qui, alors qu'elle ont pris une place importante dans le soulèvement populaire des derniers mois, sont violentées publiquement avec une force inouïe et inacceptable.

La notion même de démocratie implique l'égalité des droits entre citoyennes et citoyens.
Il est choquant de voir les femmes obligées de manifester pour réclamer ces droits et encore plus choquant de constater qu'elles sont menacées dans leur vie simplement parce qu'elles veulent être prises en compte, à part entière, dans le processus démocratique.

Elle étend ses craintes à toutes les femmes du « printemps arabe » en espérant qu'elles ne vivront pas un « hiver arabe » glacial.
Elle leur dit toute son admiration et son soutien dans leur combat pour les droits et la dignité.

Elle l'interroge sur les mesures qu'il compte mettre en œuvre pour l'observation des violations des droits humains, en lien avec les associations militantes, en Égypte mais aussi en Syrie, en Libye, au Yémen, à Bahreïn en Tunisie et au Maroc. Elle lui demande également d'indiquer les contreparties exigées par la France en matière de respect des droits humains et particulièrement des droits des femmes dans toutes les négociations diplomatiques et économiques en cours avec ces pays.

Transmise au Ministère des affaires étrangères



La question est caduque